Test Killzone 3 [PS3]

Publié le par Sylar-rock

killzone3_screens0043.jpg

 

Préparez vos popcorns, accrochez vous à votre siège, car pour ce début de semaine, je vous propose le test d'un jeu sorti tout récemment et tout simplement énorme (oui, je spoil mon propre test!) , je parle bien sur du FPS grand spectacle de la PS3 (et exclusivement), à savoir : Killzone 3.


http://img823.imageshack.us/img823/2723/featurekz3logo1.png


Pour ceux ayant hiberné les trois dernières années principalement, Killzone est une série de FPS ayant débutée sur PS2 avec un premier épisode, avant d'exploser les capacités de la PS3 avec un deuxième épisode explosif et survolté à souhait. Seulement deux années séparent Killzone 2 de ce troisième épisode, deux années très longues pour les fans de la série, car cette dernière se suit dans la continuité.
Je tiens à préciser avant toute chose, que le test qui suit dévoilera des moments de l'intrigue concernant Killzone 2 (et notamment la fin) , vous êtes donc prévenus.


Au niveau du scénario, comme je l'expliquait ci dessus, ce Killzone 3 nous place directement (sans temps mort ni rien) à la fin du deuxième épisode. L'ISA (qu'on peut qualifier de "gentils") , est désormais la proie numéro une des Hellgast (ennemis principaux de la série, et donc du jeu). La faute à une erreur d'un soldat de l'ISA à la fin du deuxiéme épisode qui tue par nerfs Visari, le chef des Hellgasts, et le seul moyen de pression pour l'ISA afin d'espérer quitter la planète Hellgan (planète des ennemis). Dés le début de ce troisième épisode, on se retrouve donc avec une escouade militaire aux proies aux ennemis. Le but principal du scénario étant de s'enfuir de la planète, et accessoirement éradiquer la menace Hellgast. Il faut donc avoir joué au moins au second épisode pour espérer comprendre le scénario qui s'avère très bon au fur et à mesure de l'avancée. On retrouve donc des personnages secondaires déjà présents dans le deuxième épisode, tandis que de nouveaux ennemis font leur apparitions. Le scénario est principalement orienté sur la rivalité à l'intérieur même des clans. Ce dernier est très bien maitrisé, avec des révélations , des retournements de situation ... à en devenir fou. Les personnages sont très charismatiques, et leur dialogues toujours aussi cru et amusants, ce qui colle parfaitement à l'ambiance du jeu. Cependant, malgré la trame narrative excellente durant tout le jeu, la fin de ce dernier fait office d'épine dans le bouquet de rose, avec un épilogue assez spécial. Je n'en dévoilerais pas plus afin de ne pas gâcher le scénario du jeu, car malgré le côté "bourrin" de celui-ci , est très bien maitrisé.

killzone3_screens0045.jpg


Comme je l'ai dis précédemment, le jeu nous place directement à la fin du deuxième épisode, et on se rend tout de suite compte que à l'instar de Killzone 2 , on risque de prendre une sacré claque visuelle. Et c'est le cas! Le jeu est parmi ce qui se fait de mieux dans le genre. Ce dernier propose une patte graphique à la hauteur de la machine, et rempli accessoirement son rôle de vitrine visuelle (je parle en terme de réalisation, bien entendu). Tout les effets présents à l'écran sont tout simplement spectaculaires, neige, blizzard, effets de particule, balles, lumières... préparez vous à être immergé au coeur de la guerre comme jamais! Tandis que son grand frère réussissait l'exploit de proposer l'un des FPS les plus beau, on lui reprochait le manque de variété dans les décors ... et bien Killzone 3 surpasse toutes les attentes en terme de décors. Le jeu nous propose de voyager comme jamais. Neige, jungle, ruines, bâtiments (et j'en passe) sont de la partie, et mieux encore, chaque décor est aussi surprenant que l'autre au niveau de sa réalisation. Tout est modélisé à la perfection, les animations des PNJ (personnages non jouables) sont crispants de réalité . Certains ajouts sont à noter, comme les exécutions sous formes de petites séquences extrêmement violentes mais aussi réalistes! En bref, le jeu est une réelle prouesse technique et se permet même de l'être aussi en mode multijoueur. Car oui,il faut savoir que le mode online reprend des cartes du mode solo, mais arrangées spécialement pour les parties , cependant , ces dernières sont aussi belles que pour le solo, bravo pour ça.

killzone3_screens0008.jpg


Une fois la claque "passée" (cette dernière vous suis du début à la fin) , la première interrogation pour les joueurs ayant fait le deuxième épisode, c'est de savoir ce que vaut le gameplay. Dés le début du jeu, il nous est proposés de choisir entre la configuration de base (une configuration assez étrange et peu ergonomique je trouve, avec des actions pas forcément bien placées sur la manette) , et la configuration secondaire, qui elle se rapproche plus de ce qui se fait actuellement en FPS et propose une prise en main beaucoup plus agréable. Il est cependant dommage que l'on ne puisse pas faire de configuration personnalisée, même si les deux proposées sont très suffisantes. Pour faire court, le gameplay est le même que Killzone 2 , du FPS classique, pur  et dur. Malgré tout, Killzone 2 avait déçu du fait que sa maniabilité était beaucoup trop lourd. Dans Killzone 3, c'est fini. On retrouve à présent un jeu beaucoup plus fluide et beaucoup plus agréable. Ce dernier se voit même quelques petites innovations, comme le système d'exécution discrète, qui est extrêmement jouissif une fois maitrisé (et notamment en mode multijoueurs).
Tout comme les décors, le jeu se diversifie énormément  dans ses phases de jeu. Il ne s'agit plus la d'un simple FPS bourrin, mais bel et bien d'un jeu qui propose autant de phases de gameplay différentes que de phases de shoot . Jet-pack , infiltration, rail-shooter ... le joueur ne s'ennuie jamais, et l'expérience est renouvelée du début à la fin !
Le jeu est aussi jouable au Playstation Move. Le gameplay via cette possibilité est aux premiers abords assez spécial, on se retrouve avec une sorte de jeu de rail (ou on vise simplement) , hors mis qu'il est possible de bouger. La prise en main est donc assez délicate (notamment pour les phases en jetpack qui deviennent très dures) , mais une fois apprivoisé, le tout reste une alternative très sympathique à la manette pour ceux qui voudraient redécouvrir le jeu via le Move. Concernant les armes, vous aurez de quoi faire. Fusil à pompe, armes explosives, grenades, le traditionnel sniper ... vous avez de tout pour exploser le plus possible de Hellgast (que ce soit en solo, ou en ligne).

killzone3_screens0018.jpg

La bande-son quant à elle est à la hauteur du jeu et de ses qualités. On se retrouve avec des thèmes orchestrés à la perfection. Des mélodies dignes des plus grands films qui collent parfaitement à l'ambiance du jeu. Mention spéciale pour le thème principal qui met dans le bain, avant même de commencer l'action!
De plus, de nombreux bruitages sont présents. On entends des bruits de balle, d'explosion, des cris... durant tout le jeu, ce qui renforce encore un peu plus l'immersion.
Petit bémol pour le doublage français, tandis qu'il peut s'avérer parfait à des moments (notamment lors des blagues, des taquineries entre les personnages...) , il peut aussi être très très décevant à cause de ton employés par les acteurs à mauvais escient certaines fois.
Mais dans l'ensemble, on a droit à une bande-son digne de la qualité du jeu.

kz3_screens0020.jpg

Qui dis beau jeu, dis forcément jeu assez court , et ce Killzone 3 ne déroge pas à la règle malheureusement. L'aventure principale est beaucoup trop courte, cette dernière est si entrainante qu'elle se boucle en peu de temps. Il vous faudra environ 5 à6h en mode de difficulté normale pour voir le dénouement de cette histoire. Cependant, on ne peut pas reprocher l'intensité des 6h. Une fois ceci terminé, il reste cependant le mode botzone, qui vous permet de vous amuser à fragger en toute tranquillité sans être en ligne, tandis que le mode online quant à lui vous demandera énormément de temps pour tout débloquer. Pas moins de 45 rangs sont au rendez-vous et énormément de choses à débloquer. Trois modes sont disponibles en ligne, un mode guerilla (deathmatch) , un mode zone de guerre (avec divers objectifs) et un mode opération qui combine un petit scénario et du mode zone de guerre.
Petit bémol, peu de map en multi.
Au final, malgré le mode solo très court, si vous êtes un "adorateur" de FPS, Killzone 3 devrait vous occuper pendant de très longues heures.

killzone3_screens0004.jpg

Pour conclure, vous l'aurez compris en lisant le test, Killzone 3 est une valeur sûre du FPS console. Graphiquement spectaculaire, avec un gameplay varié et aux petits oignons et un mode multijoueurs conséquent, Guerrilla nous pondent la l'un des premiers gros hits de l'année, et surement l'un des meilleurs FPS toute catégorie confondue.
Digne successeur du deuxième épisode, ce Killzone 3 est l'aboutissement final d'une série explosive! Un jeu à posséder, tout simplement!

Sur ce, merci à Playstation France pour le jeu et à bientôt!

 

 

Commenter cet article

Playking131 06/03/2011 22:13


Salut tout d'abord, je voulais simplement te dire que je trouve le test très complet. C'est gentil de la part de Playstation France de t'avoir passer le jeu. J'ai visionné une vidéo de toi sur
dailymotion celle du Vidéo test "rétro" Silent Hill 2 [PS2}, grâce à cela je sais à présent que tu as ton propre site internet. Ton site est intéressant puisque tu aborde des thèmes sympas et varié
comme ton jeux du moment ou encore l'ost de Tes IV. J'èspère que tu garde cette motivation. Bonne continuation


Sylar-rock 07/03/2011 16:50



Merci beaucoup pour tes commentaires! Il est vrai qu'il n'est pas toujours facile de garder une certaine motivation, mais je le fait tout de même !!! C'est grâce au soutient des personnes que je
réussis à garder un bon moral !


Merci à toi, et ravi que le blog te plaise!



evengeur 01/03/2011 19:29


cool je vais macheter le special helgast avec le casque ^^


Sylar-rock 01/03/2011 19:41



La classe!!