Test : Uncharted 3 : L'illusion de Drake [PS3] .

Publié le par Sylar-rock

 

uncharted.png

La licence Uncharted a vue le jour en 2007 sur Playstation 3 avec un premier épisode bon, mais qui laissait présager déjà un bel avenir pour la série de Naughty Dogs, à qui l'on doit par exemple les excellents Jak And Daxter ou encore Crash Bandicoot. C'est deux ans après, en 2009 que le deuxiéme épisode débarque sur PS3 , et qu'il bluffe au passage l'ensemble de la communauté du jeu-vidéo. Beau, dynamique, profitant d'une mise en scène, Uncharted 2 était clairement LE blockbuster, mais aussi LE jeu de l'année 2009 , entrant à la fois dans l'histoire de la console, mais aussi du jeu-vidéo . Bien entendu, Naughty Dog ne comptaient donc pas s'arrêter la, et notre aventurier Nathan Drake est donc de retour pour cette fin d'année, toujours sur Playstation 3 exclusivement, avec Uncharted 3 : L'illusion de Drake.

 5246388335 3450122e8d o

On se retrouve donc à nouveau avec notre aventurier à la Indiana Jones, Nathan Drake, toujours accompagné de son fidèle (et vieil) ami, Franck Sullivan a.k.a Sully , la journalisté Elena, ou encore la séduisante Chloé. Les explorateurs en herbe sont donc cette fois-ci (encore une fois d'ailleurs) sur les traces d'un trésor, de richesses, dans le désert du Rub-Al Khali. Nouvelle destination, nouveaux objectis, mais bien entendu, nouveaux ennemis. Pour sa nouvelle aventure, Nathan n'est plus confronté à un millitaire cette fois-ci , mais à une femme, âgée qui plus est! C'est donc Madame Marlowe qui est la nouvelle "big boss" de cet Uncharted, ou elle joue d'ailleurs un petit rôle en rapport avec l'histoire principale, et notamment la relation entre Nathan et Sully qui est mise en avant durant les débuts de l'aventure. Malheureusement, l'histoire entre les trois personnages s'essoufle au fil de l'aventure et finis par être totalement éclipsée pour laisser place à un enchainement classique au niveau du scénario, c'est bien dommage vu le départ de l'intrigue. Bien entendu, encore une fois, le principal intéressé de toutes ces recherches n'est autre que Sir Francis Drake, derrière qui le héros court depuis plus de 2 épisodes, ce dernier n'ayant pas encore fini de faire parler de lui au niveau de ses expéditions, et c'est donc la principale cause de la recherche du trésor de la part de la fine équipe de Drake, mais également de celle de Marlowe, accompagnée de son fidèle bras droit Talbot , un personnage d'ailleurs très très classe, mais aussi très intriguant! Un scénario encore une fois classique au départ, qui a tendance à se gonfler au milieu du jeu mais qui au final s'essoufle, comme c'était le cas pour Uncharted 2 , cependant, il n'en reste pas moins très agréable à suivre, avec pleins de réponses sur diverses questions que se posent les joueurs, des révélations (pas beaucoup mais quand même) , et surtout un scénario qui fait voyager ...

uncharted3.png

En parlant de voyage.. Après nous avoir fait visiter les jungles dans le premier épisode, les montagnes du Népal dans le second, l'intrigue principale de ce troisième épisode nous transporte dans un climat chaud, très chaud, avec l'action qui se situe principalement (je dis bien "principalement") dans des environnements chauds. Préparez-vous à voyager, car Uncharted 3 s'impose clairement comme le jeu le plus beau sur consoles, encore plus beau que son prédécesseur qui avait déjà marqué la génération next-gen de sa réalisation extraordinaire. Nous voici donc deux ans après la baffe technique donnée par Uncharted 2 , et autant dire que cette dernière est dépassée, et de très loin avec ce nouvel opus. Il est inutile de faire durer le suspense plus longtemps, Uncharted 3 : L'illusion de Drake est clairement le jeu le plus impressionant en terme de réalisation, et ce, toutes consoles (je dis bien CONSOLES) confondues. Une véritable vitrine , un jeu exceptionnel , d'une beauté à couper le souffle. Premièrement, les décors sont extrêmement variés, allant de château en France, en passant par un cimetière de bateau sous la pluie , pour finir dans un désert de sable chaud tout simplement bluffant, le titre propose donc un voyage, tout simplement. Chaque niveau est une découverte pour les yeux, et aucun des 22 chapitres ne laisse entrevoir les mêmes décors, il est donc toujours surprenant de prendre une claque à chaque chapitre, et ce du début à la fin, avec une réalisation qui explose tout. Non seulement les environnements que l'on visite sont variés, mais ils sont surtouts très riches. A aucun moment les panoramas sont vides, ou les textures ratées, n'importe quel détail au niveau de la réalisation est pris en compte, et les nombreux effets (lumière, eau , ou feu) sont tout simplement magnifiques, avec l'expérience acquise lors des deux derniers épisodes, on sens que Naughty Dog se sont servis de tout ça pour pondre un blockbuster d'une réalisation encore jamais atteinte sur consoles, Uncharted 2 est complètement dépassé techniquement, c'est dire l'exploit !! Sans parler des nombreuses animations des personnages, des situations qui s'enchaînent (château qui s'effondre, tempête , vagues d'eau etc... ) , le tout dans une fluidité irréprochable, à aucun moment le jeu ne rame, et c'est la toute sa force, la fluidité des actions, autant au niveau de la mise en scène et de la relation avec les environnements, mais aussi, et surtout, de par son gameplay ...

uncharted-copie-1.png

Uncharted 2 avait réussi à faire ce que peu de licences réussissent, c'est à dire d'améliorer un gameplay d'un épisode à un autre. Entre Uncharted 1 et 2 , il n'y a pas photo, les différences de gameplay étaient énormes, et le deuxième épisode était devenu une référence du jeu d'action lors de sa sortie. Encore une fois, le pari était risqué de la part de Naughty Dog que de conserver l'intégralité du système de jeu, en y apportant seulement certaines nouveautés... cependant.. 
Et bien cependant, malgré le fait que le jeu semble être un copier-coller aux premiers abords de son prédécesseur, il s'avère au final que le gameplay a encore une fois su se renouveller à merveille, avec quelques nouveautés qui ne sont pas à déplorer, loin de la. Les déplacements de Nathan Drake sont encore plus fluides, avec une agilité toujours aussi déconcertante et assez surprenante, les phases de plate-formes sont toujours présentes et sont toujours aussi agréables, avec un Drake qui réponds à la perfection aux sauts et aux balancements de cordes par exemple. De plus, ce qui avait fait la force du deuxième épisode , à savoir la faculté qu'à Nathan Drake à se mettre dans des situations improbables (le coup du train dans le 2 , ou cette malchance qui fait que chacune des actions de Nathan se finit par une chute etc..) , est toujours au rendez-vous, et encore plus cette fois-ci ! Préparez vous donc à devoir éviter des murs, à faire des chutes de 3 mètres, à devoir vous suspendre à des avions, et j'en passe.. Autant dire que la mise en scène est donc au rendez-vous, et ça s'en ressent au niveau du gameplay  , cela peut déranger certains que les actions soit au final beaucoup trop scriptées et peu surprenantes, mais en toute honnêteté, chacune des séquences de poursuite, de chute etc.. est un PUR régal à jouer, et il n'est donc pas étonnant qu'on en redemande à chaque fois, cela apporte vraiment une bouffée d'air fraiche au jeu. Les combats au corps à corps ont aussi été quelque peu modifiés, et ce grâce à une particularité, celle qui fait l'intégralité du décor deviens désormais une arme. Lors d'un combat à main nue, il est désormais possible d'utiliser CHAQUE pixel du décor (table, mur , poteau, fossé, eau etc..), ainsi que divers objets qui trainent , pour éliminer l'adversaire, une chose qui n'était possible que quelques fois dans Uncharted 2 , c'est maintenant possible de le faire sur n'importe quel objet qui dispose d'une texture, autant dire que les possibilités de s'éclater avec la manette pour éliminer un adversaire sont donc très nombreuses. Tout comme en 2009 , le titre de Naughty Dog propose deux approches différentes du jeu (en fonction du niveau) , libre à vous de le faire à la douce en infiltration (tout en éliminant les ennemis par une exécution très classe) , ou d'y aller à la bourrin avec les nombreuses armes du jeu, qui malheureusement ont tendances à être toujours les mêmes, et surtout, aucune nouvelle arme par rapport au deuxième épisode, petit défaut. Il faut donc se rendre à l'évidence, les quelques nouveautés choisies par Naughty Dog sont encore une fois de très bon goût , avec cette action non stop, ce système de corps à corps encore plus poussé, et ces phases de plateformes toujours aussi bonnes, l'essentiel de ce qui avait fait la force du deuxième épisode est conservé, tout en y ajoutant des choses qui donnent à ce Uncharted 3 une âme, et qui en font un jeu exceptionnel en tout points.

uncharted-copie-2.png

Dés le lancement du bluray , on se rends compte que le thème principal de la série, qui au passage est excellent, n'a pas vraiment changé, il a simplement été modifié à coup de bruitages orientaux afin de coller à l'ambiance du titre, ce qui n'est pas plus mal vu la qualité de ce dernier. Cependant, aucun des autres thèmes du jeu ne reviens par rapport aux deux premiers opus, et chaque musique est vraiment de très bonne qualité, et ce, notamment lors des phases d'actions ou certaines mélodies permettent de rendre l'action encore plus intense. Non seulement la mise en scène est prodigieuse comme je l'ai déjà dis, mais les musiques collent à cette ambiance et font de chaque moment du jeu un véritable moment epic, digne d'un blockbuster. Naughty Dog nous ayant habitués aux doublages Français dans leurs jeux (Jak And Daxter  ou les deux premiers Uncharted) , la langue de Molière est donc encore une fois de retour, et comme d'habitude, de très très bonne qualité. Les voix sont très bien doublées, avec des émotions vraiment bien retranscrites, et des timbres très charismatiques, que l'on connais depuis déjà 4  ans maintenant, notamment avec l'excellente voix si drôle de Nathan Drake. Car oui, l'humour est encore présent dans le jeu, il faut le savoir. Comme tout le reste du jeu, la bande-son rempli son rôle, et rends le jeu encore plus beau, avec des thèmes de qualité, un doublage très convaincant, des bruitages explosifs.. bref, encore une fois une réussite.
Uncharted 3 est composé de 22 chapitres, chacun étants vraiment différent au niveau de la durée, il n'est donc pas possible d'estimer le temps d'UN chapitre en particulier. Par contre, pour l'intégralité du jeu, il vous faudra compter à tout casser une dizaine d'heures (sachant qu'il m'en a fallu 9 en difficile) , mais vu la qualité de ce dernier, il n'est pas rare que vous vous arrêtiez pendant quelques secondes, voire minutes, afin d'admirer la qualité des décors. Bien entendu, tout comme son grand frère, Uncharted 3 dispose d'un mode multijoueurs , que je n'ai pas eu l'occasion d'essayer faute de PSN Pass (la plus grande arnaque du siècle au passage, 9.99€ pour jouer en ligne en cas d'achat du jeu en occasion ou en cas d'obtention diverse) ...  Cependant, j'ai eu l'occasion d'essayer la bêta à l'époque, et le multijoueur propose un système de cinématique ingame afin de donner un côté mise en scène aux parties, ce qui les rends véritablement vivantes, donc forcément, la durée de vie s'en voit améliorée!

uncharted-copie-3.png

Que dire? Que dire de plus sur ce troisième épisode de cette formidable série qu'est Uncharted ? Clairement, Naughty Dog ont su encore pousser la PS3 à cracher un nouveau titre phare, un nouveau chef d'oeuvre. Car oui, c'est clair et net, Uncharted 3 est exceptionnel en tout point. Beau , fluide, disposant d'une mise en scène "hollywoodienne" et d'une durée de vie correcte, il n'y a quasiment rien à reprocher au jeu si ce n'est sa faible durée de vie (syndrôme de la nouvelle génération). Le deuxième volet des aventures de Nathan Drake frôlait la perfection, le troisième la frôle lui aussi. Bien entendu, comme chaque  jeu, il dispose de défauts, mais cela n'empêche pas de le faire s'imposer comme l'un des HITS incontournable de cette fin d'année, mais surtout comme LE jeu à posséder sur Playstation 3 , tout simplement! Si Uncharted 3 devait être le dernier de la licence (sur PS3) , autant dire qu'il sortirait par la grande porte, car le résultat est tout bonnement extraordinaire! Un jeu à faire, c'est tout.
Sur ce, je me répète encore en vous invitant à vous procurer le jeu le plus vite possible, il s'agit la d'une des plus grosses claques de ces dernières années, je remercie Playstation France pour le jeu, et je vous donne rendez-vous bientôt pour un prochain test! 

 

Publié dans Test écris

Commenter cet article